Tunisie : L’UGTT pourrait faire traîner un accord avec le FMI

Écrit par sur 29 juillet 2022

L’agence de notation Fitch Ratings s’attend à ce que la Tunisie obtienne un accord avec le Fonds monétaire international (FMI), qui devrait avoir lieu au second semestre 2022, a-t-elle estimé dans un communiqué publié ce jeudi 28 juillet 2022.

« Nous pensons que les créanciers officiels restent disposés à soutenir la Tunisie après l’approbation par référendum d’une nouvelle constitution. Néanmoins, des risques pèsent sur un accord avec le FMI, notamment autour du rôle et de la réponse de la puissante Union générale tunisienne du travail (UGTT) ».

« Les représentants du FMI ont déclaré le 19 juillet que des progrès notables avaient été accomplis sur les paramètres d’un programme de réformes lors des négociations officielles avec la Tunisie qui avaient débuté en juillet.

La FMI a réitéré sa demande d’obtenir l’aval des syndicats aux plans de réformes. Selon Fitch, un accord avec le FMI peut désormais être conclu sans accord avec les syndicats, étant donné que la constitution fournit une base plus solide pour l’action législative.

Cependant, cela nécessiterait probablement la mise en œuvre préalable de certaines mesures importantes, ce qui comporte des risques d’exécution.

Les divergences entre le gouvernement et l’influente UGTT pourraient encore constituer des obstacles à un accord avec le FMI.

Le syndicat a exprimé sa volonté de travailler avec le gouvernement sur les réformes, mais s’est opposé aux éléments clés des propositions et a exprimé des inquiétudes quant au nouvel ordre institutionnel.

Une forte opposition sociale pourrait retarder un accord avec le FMI ou diminuer la capacité du gouvernement à maintenir le programme de réformes sur la bonne voie.

Fitch Ratings estime qu’un accord avec le FMI sera conclu avant la fin de l’année. « Nous nous attendons à un programme de réforme prioritaire, visant à rééquilibrer les dépenses plutôt qu’à les réduire… »

L’agence de notation estime que sans un accord avec le FMI, la Tunisie verrait ses réserves internationales s’éroder (de 8,3 milliards de dollars à fin juin 2022) et le dinar se déprécier davantage. Cela pousserait, par ailleurs, la Tunisie à s’adresser au Club de Paris.

Le 14 juillet dernier Fitch Ratings a introduit des modifications au niveau de sa notation dans la catégorie « CCC », en y introduisant les signes +/-. La Tunisie et d’autres pays appartenant à la catégorie « CCC » sont concernés par cette modification.

La note de défaut émetteur à long terme en devises de la Tunisie a été abaissée par Fitch Rating, le 18 mars 2022, de ‘B-‘ avec perspectives négatives à CCC.

L’agence a expliqué cette décision par les retards accusés dans la conclusion d’un accord avec le Fonds monétaire international (FMI).


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background