Fusion avec M6: le patron de TF1 veut éviter qu’elle ne tourne au «cauchemar»

Écrit par sur 28 juillet 2022

PARIS: Le PDG de TF1, Gilles Pélisson, a redouté jeudi que son « rêve » d’une fusion avec son rival M6 ne tourne au « cauchemar », après un premier rapport de l’Autorité de la concurrence défavorable au projet de rapprochement envisagé.

Le patron du premier groupe audiovisuel français a également rappelé que les deux entreprises « n’hésiteraient pas à arrêter » leur marche vers cette union, si elle se révélait moins pertinente en raison des concessions qui leur seraient demandées.

« Le rêve que nous avons partagé (d’un champion français de l’audiovisuel) n’est pas forcement partagé à ce stade par l’analyse des services (d’instruction) de l’Autorité de la concurrence », a expliqué le dirigeant, en marge de la publication des résultats semestriels de TF1.

« A partir de là, avant que le rêve ne devienne cauchemar, il est nécessaire qu’il y ait un instant de raison, de réveil, en se disant peut-être que mon rêve va s’arrêter là », a-t-il ajouté.

Les deux groupes avaient révélé mardi qu’un premier rapport confidentiel de l’institution chargée de faire respecter les équilibres de la concurrence en France se disait défavorable à leur mariage.

Si les « remèdes » requis par les services de l’Autorité de la concurrence face aux « problèmes très significatifs de concurrence relevés », notamment dans la publicité télévisuelle, devaient « être mis en place, effectivement, cela ferait perdre toute pertinence au projet », que les « parties n’hésiteront pas à arrêter », a souligné M. Pélisson.

Ces dernières seront auditionnées par le collège de l’Autorité de la concurrence les 5 et 6 septembre, a-t-il ajouté, la décision finale attendue en octobre revenant à ce collège.

En attendant, le PDG s’est réjoui des résultats « satisfaisants » du groupe TF1, qui enregistre au premier semestre un bénéfice de 126,5 millions d’euros, en hausse de 16,7% sur un an, pour un chiffre d’affaire approchant 1,2 milliard d’euros (+5,2%).

Les revenus publicitaires grimpent très légèrement (+1,6%) à 815,5 millions d’euros, la légère baisse constatée au deuxième trimestre — sans l’Euro masculin de football qui avait profité au groupe l’année dernière — , étant compensée par « la bonne dynamique » du premier trimestre, selon TF1.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background