Les universités saoudiennes proposent de multiples options pour les programmes de master

Écrit par sur 24 juillet 2022

RIYAD: Les universités saoudiennes offrent désormais de nombreuses options flexibles aux étudiants désireux de poursuivre un master.

En 2019, le Conseil des ministres saoudien a approuvé une loi qui confère aux universités l’indépendance nécessaire pour élaborer leurs propres règlements académiques et administratifs, conformément aux politiques validées par l’État.

Cette nouvelle loi permet également aux universités de mettre en place une structure financière pour générer des revenus à travers les recherches scientifiques et les services de consultation.

Le Dr Abdelaziz S. al-Ghamdi, vice-doyen des études supérieures et de la recherche scientifique à l'Université de Hail. (Photo fournie)
Le Dr Abdelaziz S. al-Ghamdi, vice-doyen des études supérieures et de la recherche scientifique à l’Université de Hail. (Photo fournie)

L’Université électronique saoudienne prévoit de lancer huit programmes de master axés sur l’administration des affaires, la numérisation et la santé, chacun s’élevant à 81 000 riyals saoudiens (soit 21 500 dollars).

Pour postuler, les candidats doivent être détenteurs d’une licence décernée par une université reconnue, avoir une bonne moyenne et réussir l’évaluation linguistique et les autres tests de compétence approuvés par l’université.

Interrogé par Arab News, le président de l’Université électronique saoudienne, le professeur Lilac A. al-Safadi, a indiqué que l’Université visait à «offrir des programmes spécialisés et de qualité supérieure en coopération avec des universités internationales, à évoluer au rythme du marché du travail et à utiliser les dernières méthodes d’apprentissage en ligne».

EN BREF

Les réformes du secteur de l’éducation du Royaume profitent aux étudiants

Selon Al-Safadi, l’Université propose également des programmes d’initiation qui préparent les étudiants issus de professions non spécialisées à s’inscrire à certains masters, comme le programme préparatoire à l’administration des affaires et les programmes d’introduction à la cyber-sécurité et à la science des données. Les étudiants doivent réussir ces programmes avant de s’inscrire au master.

La présidente de l'Université électronique saoudienne, la Prof. Lilac A. Al-Safadi (Fourni)     
La présidente de l’Université électronique saoudienne, la Prof. Lilac A. Al-Safadi (Fourni)     

Étant donné que la majorité des étudiants qui poursuivent un master travaillent, « le modèle universitaire convient aux employés désireux de poursuivre des études supérieures grâce à la mise en œuvre de l’apprentissage mixte qui permet aux étudiants de suivre des cours en ligne, en personne et en dehors des heures de travail officielles », a expliqué Al-Safadi.

Le Dr Abdallah ben Nidal Addas, vice-recteur chargé des études supérieures et de la recherche scientifique à l’Université Prince Sattam ben Abdelaziz, a précisé que son établissement avait ouvert les admissions à 31 programmes de master, dont plusieurs en médecine, en gestion et en technologie.

Les coûts des programmes de master proposés sont différents, mais les critères d’admission sont similaires à ceux de l’Université électronique saoudienne.

Le Dr Abdallah ben Nidal Addas, vice-recteur chargé des études supérieures et de la recherche scientifique à l'Université Prince Sattam ben Abdelaziz. (Photo fournie)  
Le Dr Abdallah ben Nidal Addas, vice-recteur chargé des études supérieures et de la recherche scientifique à l’Université Prince Sattam ben Abdelaziz. (Photo fournie)  

Addas a affirmé que son université poursuivait ses efforts pour proposer des programmes d’études supérieures de haute qualité afin de répondre aux exigences de la société.

« Nos diplômés ont le potentiel et les compétences nécessaires pour intégrer le marché du travail, puisque les résultats des programmes sont liés aux besoins du marché.»

Les étudiants de premier cycle inscrits dans un domaine non spécialisé peuvent également suivre divers programmes qui ne nécessitent pas d’extension de spécialisation dans les facultés d’ingénierie et d’informatique, de sciences, d’administration des affaires et d’éducation.

Le Dr Abdelaziz S. al-Ghamdi, vice-doyen des études supérieures et de la recherche scientifique à l’Université de Hail, a souligné que l’Université offrait de nombreux programmes et qu’elle cherchait à préparer les diplômés à intégrer le marché du travail en les dotant d’un ensemble de connaissances, de compétences et de la capacité de travailler dans leur domaine de spécialisation.

Le coût d’un master dans le Royaume varie entre 20 000 et 100 000 riyals saoudiens (soit 5 300 et 26 600 dollars).


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background