Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé, hier lundi 18 juillet la signature d’un accord de quatre milliards de dollars permettant d’alimenter l’Italie en très grandes quantités de gaz naturel. « Un important accord sera signé avec les compagnies ‘Occidental’, ‘ENI’ et ‘TOTAL’, d’un montant de 4 milliards de dollars, lequel permettra d’alimenter l’Italie en très grandes quantités de gaz naturel », a affirmé le président Tebboune dans une déclaration à la presse à l’issue de la signature de nombreux accords de coopération bilatérale, avec le président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi. Depuis le début de l’année, l’Algérie a fourni à l’Italie 13,9 milliards de m3, dépassant de 113 % les volumes prévus initialement. Elle prévoit de lui livrer au total 6 milliards de m3 supplémentaires d’ici fin 2022, selon l’agence officielle algérienne APS. Eni, présente en Algérie depuis 1981, gère avec le géant algérien des hydrocarbures Sonatrach le gazoduc TransMed qui relie le pays à l’Italie, via la Tunisie. Il peut transporter jusqu’à 32 milliards de m3 de gaz naturel par an. D’où l’intérêt de la Tunisie, qui est payée soit en quantités de gaz naturel, soit en devises, en fonction du volume de gaz transporté vers l’Italie. En effet, le gazoduc Transmed qui s’étend de Hassi R’mel (Algérie) jusqu’à Bologne (Italie) en passant par El Haouaria, achemine le gaz algérien et permet à la Tunisie de recevoir un « droit de passage », qui lui permet de bénéficier d’une quote-part de 6% du gaz naturel que l’Algérie vend à l’Italie.

Écrit par sur 19 juillet 2022

L’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a déposé une plainte pénale auprès du ministère public, concernant les tentatives visant le changement des centres de vote dans lesquels sont inscrits des personnalités politiques connues et ce, à leur insu, a déclaré Farouk Bouasker, président de l’ISIE.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue lundi, au siège de l’ISIE, Bouasker a ajouté que des individus, impliqués dans des tentatives de saboter l’inscription des électeurs et le changement des centres de vote, ont été arrêtés après l’ouverture d’une information judiciaire.

L’objectif de ces tentatives est de perturber le processus du référendum du 25 juillet 2022, a-t-il souligné. Techniquement, ces tentatives « désespérées » ont été avortées, a-t-il assuré.

Dans un autre contexte, le président de l’ISIE a indiqué que les instances régionales ont relevé des violations électorales au cours de la campagne référendaire. Ces violations, selon Bouasker, concernent notamment l’utilisation du drapeau et de l’emblème de la République tunisienne dans des affiches. L’ISIE a également reçu des plaintes pour absence d’impartialité des administrations.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background