L’Iran au cœur de la visite de Biden au Moyen-Orient, selon Lapid

Écrit par sur 10 juillet 2022

JÉRUSALEM: Le renforcement de la coopération entre Israël et les Etats-Unis contre l’Iran sera au cœur de la visite au Moyen-Orient du président américain Joe Biden, a soutenu dimanche le Premier ministre israélien Yaïr Lapid, appelant à des sanctions contre Téhéran pour ses avancées nucléaires.

« Joe Biden, l’un des plus grands amis d’Israël dans la classe politique américaine, va atterrir ici mercredi (…) et les discussions se concentreront surtout et avant tout sur l’Iran », a déclaré M. Lapid à l’ouverture de la rencontre hebdomadaire du cabinet des ministres.

« Il a été révélé que l’Iran a enrichi de l’uranium dans des centrifugeuses de pointe en violation complète de ses engagements. La réponse de la communauté internationale doit être claire: retourner au Conseil de sécurité et mettre en oeuvre des sanctions maximales », a-t-il ajouté.

L’Iran a fait état ce week-end de nouvelles avancées techniques concernant l’enrichissement d’uranium, poursuivant le développement de son programme nucléaire en plein blocage des pourparlers pour relancer l’accord de 2015.

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) aux Etats membres, la République islamique a commencé à « alimenter la cascade de centrifugeuses » avancées à l’usine de Fordo, qui avait été récemment modifiée en vue d’une plus grande efficacité.

Israël, dont l’Iran est l’ennemi N.1, se garde « une liberté totale d’action, d’un point de vue diplomatique et opérationnel, dans son combat contre le programme nucléaire iranien », a ajouté M. Lapid, dont le pays a été accusé par Téhéran d’avoir assassiné des personnalités liées à son programme nucléaire.

« Nos services de sécurité savent comment cibler qui que ce soit, ou que ce soit, et nous le ferons. Et nous discuterons avec le président et son équipe des moyens d’accroître notre coopération sécuritaire contre toutes les menaces », a ajouté M. Lapid.

Israël tente d’empêcher les puissances occidentales, dont les Etats-Unis et la France, de remettre sur les rails l’accord de 2015 (JCPOA) encadrant le programme nucléaire iranien dont Washington s’était désengagé en 2018 sous Donald Trump.

Un tel accord prévoit une levée de sanctions économiques contre l’Iran, ce qui aurait pour effet de regarnir les coffres de la République islamique qui, selon l’Etat hébreu, augmenterait son aide à ses alliés régionaux.

Le Premier ministre israélien avait abordé la semaine dernière le dossier du nucléaire iranien et de l’influence régionale de l’Iran, soutien entre autres du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien, lors d’un entretien à Paris avec le président français Emmanuel Macron.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background