Hajj 2022: Un million de musulmans entament les premiers rituels

Écrit par sur 7 juillet 2022

LA MECQUE: Un million de pèlerins ont entamé le voyage spirituel de leur vie avec le début des premiers rituels du Hajj annuel.

Des centaines de milliers de fidèles ont circulé autour du site le plus sacré de l’Islam, la Kaaba, à la Grande Mosquée de La Mecque. Beaucoup utilisaient des parapluies pour se protéger du soleil, la température atteignant 42 degrés Celsius.

Jeudi, les pèlerins se rendront dans un vaste village de tentes à Mina, à près de 5 kilomètres de la Grande Mosquée, avant le rite principal au mont Arafat, où le prophète Mohammed a prononcé son dernier sermon.

Les autorités saoudiennes ont mis en place une opération massive pour garantir la santé et la sécurité des pèlerins. Le ministère saoudien de la Santé a préparé 23 hôpitaux et 147 centres de santé à La Mecque et à Médine, la seconde ville sainte de l’Islam, pour accueillir les pèlerins.

Quatre hôpitaux et 26 centres de santé sont également prêts à traiter les arrivants à Mina. Plus de 1 000 lits sont disponibles pour les patients nécessitant des soins intensifs et plus de 200 lits spécialement destinés aux patients victimes d’insolation. En outre, 25 000 soignants ont été déployés.

«Tout se passe bien jusqu’à présent. Je me suis beaucoup déplacée et j’ai vu que les règles étaient respectées», a déclaré Faten Abdel Moneim, 65 ans, mère de quatre enfants, originaire d’Égypte.

Naim Mohsen, 42 ans, également originaire d’Égypte, a indiqué qu’«être ici est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. J’ai hâte de continuer le voyage. Mon seul problème est le température. Il fait tout simplement trop chaud.»

Un million de musulmans entièrement vaccinés, dont 850 000 de l’étranger, sont autorisés à participer au Hajj de cette année, après deux ans de réduction des effectifs en raison des restrictions liées à la pandémie du coronavirus.

En 2019, quelques 2,5 millions de musulmans du monde entier avaient participé au Hajj, mais la pandémie a ensuite imposé une réduction des effectifs. Seuls 60 000 résidents du Royaume entièrement vaccinés y ont participé en 2021, contre quelques milliers en 2020.

Le rétablissement du Hajj a suscité des émotions contradictoires Sutrisno et Sri Wahyuningsih, deux pèlerins enseignants d’Indonésie. Les parents de Sri étaient censés participer au pèlerinage de 2020, mais leurs projets ont été réduits à néant par la pandémie.

Le père de Sri ne fera jamais le voyage après être décédé d’une attaque cérébrale en mars, et sa mère n’a pas pu participer car elle a dépassé l’âge limite de 65 ans fixé pour cette année.

Néanmoins, Sutrisno, 54 ans et Sri, 51 ans, sont heureux d’entreprendre le Hajj à leur place. «C’est un énorme fardeau moral pour moi», a avoué Sri. «Mais ma mère m’a donné sa bénédiction et je dois penser que c’est un voyage que je dois faire, tout est la décision d’Allah et je dois faire le Hajj.»


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background