La grève à la SNCF perturbe les départs en vacances

Écrit par sur 6 juillet 2022

PARIS : « On a fini par s’en sortir »: malgré la grève qui perturbe le départ en vacances estivales pour de nombreux voyageurs, la situation restait calme mercredi matin dans les halls de gare.

« C’est tranquille depuis ce matin, je pense que les gens ont anticipé. Et puis c’est le mois de juillet, il y a quand même moins de monde », confie à l’AFP un agent de la gare de Lyon-Perrache.

Dans le hall, plusieurs équipes d’agents sont présentes pour renseigner et aiguiller les voyageurs. Les liaisons Intercités Lyon-Nantes sont supprimées et plusieurs trains remplacés par des autocars, comme le 11H24 pour Vienne (Isère).

Marie-Ange Pourrat, vendeuse de robes de mariée, a pris son train matinal habituel qui a été maintenu en provenance de Tarare, à une quarantaine de km au nord-ouest de Lyon. « Ce matin, ça a été, mais ce soir je vais devoir finir mon travail plus tôt pour attraper un train à 18H36, sinon j’ai un car qui met plus de temps et qui risque d’être complet », s’inquiète cette sexagénaire.

Elle dit « comprendre » le mouvement de grève, mais insiste: « Il faut aussi faire la part des choses, quand on a un travail par les temps qui courent, il faut aussi se contenter de ce qu’on a. »

Trains de nuit annulés

Alors que le rail s’apprête à vivre un été de fréquentation record après deux années marquées par la pandémie de Covid-19, les quatre syndicats représentatifs de la SNCF – CGT, Unsa, SUD-Rail et CFDT – ont appelé à faire grève mercredi pour réclamer des hausses de salaires face à une inflation qui s’envole. La direction de la SNCF dialoguait avec les syndicats mercredi midi.

Côté TGV, 3 trains sur 5 circulent sur l’axe Est, 3 trains sur 4 sur les axes Nord et Atlantique, et 4 trains sur 5 sur l’axe Sud-Est, selon SNCF Voyageurs. Deux Ouigo sur 3 devraient être maintenus, tandis que le trafic international (Eurostar, Thalys, Lyria) devrait être « normal » ou « quasi normal ».

Le trafic local en Ile-de-France est également très perturbé, avec un train sur deux sur les lignes B, C, D, E du RER, et sur les lignes J, L, N, R, U du Transilien. De nombreux trains Intercités ont également été supprimés et les trains de nuit sont annulés, à l’exception du Paris-Nice.

Tous les clients dont les trajets ont été annulés ont normalement été prévenus par SMS ou par courriel. En cas de train supprimé, « il ne faut pas se faire rembourser et racheter un autre billet, qui sera au prix d’aujourd’hui et donc plus cher, mais il faut faire un échange: le billet sera au même prix que celui que vous aviez payé initialement, c’est sans surcoût », a précisé la SNCF à l’AFP.

Colère

A Nantes, sur 507 trains interrégionaux qui devaient circuler, seuls 141 sont maintenus, selon la CGT-Cheminots. Sur le parvis de la gare, une quarantaine de syndicalistes de la CGT et de SUD-Rail ont déployé leurs drapeaux.

« Nous demandons des mesures d’urgence pour s’ajuster à l’inflation qui ne cesse de galoper et une augmentation générale des salaires », a expliqué à l’AFP Nicolas Boumier, secrétaire de la CGT-Cheminots à Nantes. « Nos salaires sont gelés depuis 2014 et nous demandons d’avancer les négociations annuelles sur nos salaires qui ne sont prévues qu’en 2023. »

Restaurateur en Lozère, Damien, 27 ans, a su lundi soir que ses deux TER pour rejoindre Les Sables-d’Olonne, en Vendée, étaient annulés ce mercredi. « J’ai été obligé de faire deux heures de voiture pour Clermont-Ferrand puis prendre un bus de nuit et rejoindre la gare routière de Nantes », a-t-il raconté. « Maintenant que je suis arrivé à la gare TGV, je dois attendre pendant quatre heures mon train pour Les Sables. »

Très remonté contre ce mouvement social, il a du mal à cacher sa colère. « On nous demande de privilégier le train, mais comment faire s’il n’y en a pas », a-t-il déploré. « La prochaine fois, je prendrai ma voiture. Au moins, je sais quand je pars et quand j’arrive. »

A Paris, à la gare de Lyon, Marc Jaouen, agriculteur de 38 ans voyageant avec ses deux enfants explique avoir « fait Bernay (Eure)-Saint-Lazare pour venir à Gare de Lyon et partir à Marseille ». Dans les faits, il y a eu 3 trains annulés sur 5, nous on est partis à 6H42 au lieu de 8H15 et on attend le 10H39 maintenant », détaille-t-il. « Ça va, on a fini par s’en sortir. »


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background