Tunisie : Ennahdha appelle à rendre publiques les auditions de ses leaders

Écrit par sur 24 juin 2022

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 24 juin 2022, le parti Ennahdha a réfuté toutes les accusations de corruption contre ses leaders.

Cette conférence intervient quelques heures après l’arrestation de l’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali.

Pour Zeineb Brahmi, leader au sein du parti, le dossier de Hamadi Jebali est monté de toutes pièces, mettant en garde contre toute manipulation des dossiers des dirigeants du parti.

Pour sa part, Imed Khemiri prote parole d’Ennahdha a estimé que son parti connait une injustice et que Ennahdha est harcelé par le pouvoir depuis plusieurs décennies.

L’affaire prend de l’ampleur. Hier dans la soirée, l’ancien chef du gouvernement, Hamadi Jebali, a été arrêté à Sousse par une brigade sécuritaire dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent.

Ses avocats ont confirmé son arrestation, dans un post Facebook, indiquant qu’il s’agit d’un acte de kidnapping. « Son téléphone portable ainsi que celui de son épouse ont été confisqués, et il a été conduit à une destination inconnue », a-t-on posté.

En effet, selon sa défense, « Hamadi Jebali se considère comme avoir été victime d’enlèvement, qui s’est terminé par un état de disparition forcée ».

Par le biais de ses avocats, le concerné a annoncé au matin de ce vendredi 24 juin, avoir entamé une grève de la faim.

En mai dernier, après une descente policière à l’atelier de l’épouse de l’ancien chef du gouvernement, et la saisie de matières « suspectes », Jebali a été conduit vers le poste de police.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background