LFI veut « discuter» d’un groupe Nupes, malgré le refus de ses partenaires

Écrit par sur 21 juin 2022

PARIS : La France insoumise veut « discuter » de la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer un groupe unique Nupes à l’Assemblée nationale avec ses partenaires socialistes, communistes et écologistes, malgré leurs réponses négatives, ont indiqué ses responsables mardi.

« Jean-Luc Mélenchon ne fait pas une injonction, il fait une proposition », a fait valoir le numéro deux de LFI Adrien Quatennens sur Cnews.

Il a souligné que LFI comptait « discuter » avec les membres de l’alliance de gauche Nupes, et a de nouveau justifié la proposition par le fait que la situation politique est « très instable, inédite », avec également un RN fort de 89 députés.

Pour le nouveau député LFI des Bouches-du-Rhône Manuel Bompard, « si cette proposition finalement est acceptée par tout le monde, c’est très bien; si ça n’est pas le cas, on trouvera une autre manière de s’organiser », a-t-il avancé sur BFMTV.

« On va discuter », « les convaincre, et si ce n’est pas le cas, ça finira sur un intergroupe », a également estimé le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel sur franceinfo, précisant que LFI devrait rencontrer ses partenaires ce mardi.

« Il n’y a aucune difficulté, il n’y a aucune crise, la Nupes va continuer, elle va s’enrichir, elle va se poursuivre, elle va se renforcer et demain elle sera l’opposition et demain peut-être l’alternative à la politique d’Emmanuel Macron dans ce pays », a fait valoir Manuel Bompard.

Le Premier secrétaire du PS Olivier Faure a raconté sur franceinfo avoir eu Adrien Quatennens qui lui a dit que LFI allait faire cette proposition: « je lui ai dit qu’il pouvait le proposer mais que la réponse serait négative ».

Olivier Faure a rappelé qu’il y a « un accord que nous avons tous signé » qui « précise qu’il y aura des groupes autonomes et un intergroupe qui coordonnera nos activités, nos prises de positions », et dont le fonctionnement reste à « définir ».

Le patron du PS a assuré néanmoins qu’au sein de la Nupes, « tout va bien, nous nous entendons parfaitement. Nous avons de bonnes raison de continuer ensemble car cette aventure a permis de réveiller l’espoir à gauche. Je souhaite que nous puissions continuer à incarner ensemble une alternative ».

Au PCF, le secrétaire national Fabien Roussel a affirmé sur RTL que son parti aurait « un groupe » à l’Assemblée nationale, comptant sur le renfort de députés ultramarins pour le constituer (il faut 15 députés, et 12 communistes ont été élus dimanche).

« Nous allons nous réunir demain avec les députés ultramarins qui souhaitent pouvoir rejoindre notre groupe avec André Chassaigne, qui, je le souhaite, le présidera », a-t-il précisé.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background