Les premiers députés arrivent à l’Assemblée, incertitudes à tous les étages

Écrit par sur 20 juin 2022

PARIS: Cour d’honneur ouverte, huissiers en rang d’oignons: de premiers députés, élus de région parisienne, sont arrivés au Palais Bourbon lundi matin, « offensifs », « fiers » ou inquiets face aux résultats des législatives et aux nombreuses incertitudes quant au fonctionnement de la nouvelle Assemblée.

Avant même l’ouverture des portes, à 08h30, le macroniste Karl Olive débarque le premier dans la fraîcheur matinale. Dans la majorité, « ce n’est pas le résultat qu’on attendait », « tout ne va pas être simple », confie le maire divers droite de Poissy et ancien journaliste sportif, en costume cravate.

Conformément à la règle du non-cumul, le néodéputé va quitter sa mairie pour siéger à l’Assemblée: « c’est un crève-coeur », mais « je vais apporter un nouveau logiciel de terrain ».

Peu après, arrive un nouvel élu parisien Nupes, l’Insoumis Rodrigo Arenas, bien connu des milieux éducatifs puisqu’il présidait la FCPE, la Fédération des conseils de parents d’élèves de 2018 à 2021.

« Le moins qu’on puisse dire, c’est que la session va être compliquée au vu des équilibres » politiques, reconnaît-il. Outre les questions éducatives, il se fixe comme « combat » la lutte contre le Rassemblement national, qui va pouvoir constituer un groupe de 89 députés.

« J’ai la particularité de venir du Chili. Je suis arrivé ici avec mes parents car c’est un pays dans lequel l’extrême droite a pris le pouvoir de la pire des façons. C’est un vrai enjeu », selon M. Arenas.

« Come on (allez)! »: Clémentine Autain, réélue en Seine-Saint-Denis, accueille une nouvelle venue à l’Assemblée, l’Insoumise parisienne Danielle Simonnet. Elles se serrent dans les bras.

Veste rouge, Danielle Simonnet souligne sa « détermination ». « Ca fait longtemps que je me bats pour changer le cours de l’Histoire », dit-elle depuis la salle des quatre colonnes, avant d’aller chercher sa mallette de députée, contenant règlement de l’Assemblée et écharpe tricolore.

«Colère populaire»

« C’est un grand bonheur. On ne va pas donner trop de conseils, ce qui a été notre force aussi, c’est d’inventer beaucoup de choses. Il ne faut pas qu’on perde ça », estime Clémentine Autain. Avec les nouveaux élus de gauche Nupes, « c’est une forme de colère populaire qui débarque là » et « comptez sur nous pour être offensifs », prévient-elle.

La députée s’en prend d’ailleurs aussitôt à la majorité, qu’elle accuse de « banaliser l’extrême droite ». Pour LFI, hors de question de laisser la présidence de la commission des Finances au RN, met-elle en garde, alors que les Insoumis réclament ce poste clé, réservé à un député d’un groupe d’opposition.

Cette Assemblée composite, avec des macronistes loin de la majorité absolue, « c’est inédit, ça va être intéressant », glisse une source parlementaire. « Il va y avoir une succession de coups pour bloquer la machine », anticipe-t-elle, tout en faisant confiance aux institutions pour absorber les chocs.

Avec la défaite de nombreux ténors de la majorité – le président de l’Assemblée Richard Ferrand, les chefs de file des députés LREM Christophe Castaner et MoDem Patrick Mignola ou le rapporteur général du budget Laurent Saint-Martin -, de nombreux postes stratégiques sont à saisir. Les pronostics vont bon train.

Les fonctionnaires de l’Assemblée n’ont « pas encore de trombinoscope », sourit l’un d’eux. Comme la presse, ils ont parfois un peu de mal à reconnaître les nouvelles têtes.

Le patron de LR Christian Jacob, qui ne se représentait pas à la députation, arrive avec celle qui lui succède dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne, Isabelle Perigault. Comment LR se situera dans cette nouvelle Assemblée ? « Dans l’opposition très clairement », répond-il, sans s’attarder.

Seul LR élu dans les Hauts-de-Seine, Philippe Juvin pénètre dans la cour d’honneur. Il plaide pour une « opposition raisonnable » face aux « oppositions radicales » de la Nupes et du RN. « Le président de la République va avoir besoin de tous les élus ».


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background