L’ONU appelle le Liban à respecter le verdict de La Haye sur l’assassinat de Hariri

Écrit par sur 18 juin 2022

NEW YORK: Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé les autorités libanaises à respecter la décision du Tribunal spécial pour le Liban, qui a condamné jeudi à la prison à vie deux membres du Hezbollah pour leur implication dans l’attentat de 2005 qui a coûté la vie à l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.
Hariri a été tué le 14 février 2005 par un kamikaze qui a pris pour cible son convoi blindé sur le front de mer de Beyrouth. L’explosion a tué 21 autres personnes et en a blessé 226.
L’attaque a déclenché des manifestations dans tout le pays qui ont chassé les troupes syriennes du Liban après près de 30 ans de déploiement militaire dans le pays.
Salim Ayyash a été reconnu coupable par le Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban («TSL») en 2020 et condamné à la prison à vie pour son rôle dans l’assassinat, mais le tribunal a jugé que les preuves étaient insuffisantes pour condamner Habib Merhi et Hussein Oneissi. Les procureurs ont fait appel de cet acquittement et, en mars, les deux hommes ont été déclarés coupables.
Les trois hommes ont été jugés, reconnus coupables et condamnés en leur absence. Ils sont toujours en liberté et il est peu probable qu’ils purgent une peine de prison car Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah soutenu par l’Iran, ne reconnaît pas l’autorité du tribunal et refuse de les livrer.
Guterres a signalé que ses pensées «vont aux victimes de l’attaque du 14 février et à leurs familles». Il a également exprimé sa «profonde reconnaissance pour le dévouement et le travail acharné des juges et du personnel impliqués dans cette affaire au fil des ans».
Constatant «l’indépendance et l’impartialité du Tribunal spécial pour le Liban», il a appelé les autorités libanaises «à respecter la décision du Tribunal».
Farhan Haq, un porte-parole de l’ONU à New York, a réagi auprès d’Arab News. «L’organisation s’est félicitée des progrès et du travail accompli par le Tribunal spécial pour le Liban et nous pensons qu’il s’agit d’une affaire dans laquelle le peuple libanais mérite que justice soit rendue.»
Le TSL a été créé à La Haye, aux Pays-Bas, en 2009, conformément à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a finalement jugé quatre suspects par contumace, dont l’un, Assad Sabra, a été acquitté.
Affecté par les problèmes politiques au Liban, le tribunal a annoncé l’année dernière qu’il devrait fermer ses portes après avoir traité les appels en suspens, car il manquait de fonds. Cela signifie que le procès d’Ayyash dans une affaire distincte concernant trois attentats perpétrés contre des hommes politiques libanais en 2004 et 2005 a peu de chances d’avoir lieu.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background