Les « Jeunes avec Macron» s’inquiètent pour leurs vacances à Marrakech si Mélenchon arrive au pouvoir

Écrit par sur 15 juin 2022

CASABLANCA: Les Jeunes avec Macron (JAM) ont diffusé ce mercredi 15 juin un clip de campagne illustrant ce que serait la France si Jean-Luc Mélenchon et la Nupes venaient à gagner les élections législatives dimanche prochain.

Sur un fond noir dans lequel apparaissent en cadence et en lettres blanches le contexte imaginé d’une victoire de l’alliance de gauche, la vidéo commence comme suit: «Dimanche 19 juin. 20h. LFI remporte les élections législatives et pour la première fois, un parti extrémiste obtient la majorité à l’Assemblée nationale.»

Dans le reste du clip, apparaît une jeune femme déambulant dans les rues de Paris, un téléphone à la main, s’informant des conséquences imaginées des décisions hypothétiques que prendrait la Nupes en arrivant au pouvoir à l’issue de ces élections législatives.

Des notifications lui parviennent sur son portable, annonçant les mesures que les Jeunes avec Macron qualifient volontiers d’«anti-républicaines». On y distingue un faux article de France info mentionnant un projet de loi de désobéissance à l’Union européenne ainsi qu’un article de Libération déplorant le fait que les pauvres n’ont jamais été aussi pauvres depuis le rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Le clip, qui n’a pas manqué de faire réagir sur Twitter, a été supprimé dans la foulée.

Vacances à Marrakech

Un passage du clip a particulièrement suscité de vives réactions. Selon cette vidéo de campagne, la Nupes arrivant au pouvoir prendrait la décision de supprimer les vols hors de l’Europe à faible coût à partir du 1er octobre. La jeune femme de la vidéo, presque en larmes, déplore cette décision funeste qui ruine le programme de son week-end de trois jours à Marrakech.

Face à une cascade de réactions tournant en dérision ce clip de campagne, les Jeunes avec Macron ont décidé de le retirer.

Dans une publication sur Twitter, ils ont dénoncé les messages de haine à leur encontre.

Le mouvement JAM s’est justifié en insistant sur le fond du message qu’il a souhaité véhiculer en appelant les électeurs à refuser les «extrêmes» et à doter le Président de la République d’une majorité forte.

Les jeunes macronistes ont enfin déploré les multiples détournements de leur clip et du message principal qu’ils ont souhaité véhiculer, à savoir, l’élément de langage martelé par tous les lieutenants de la majorité présidentielle écumant les plateaux de télévision: dimanche, ce sera Macron où le chaos.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background