Législatives: Quatennens (LFI) appelle les électeurs du RN à voter Nupes

Écrit par sur 14 juin 2022

PARIS : Le numéro deux de LFI Adrien Quatennens a lancé mardi un nouvel appel aux électeurs du Rassemblement national à voter dimanche pour les candidats de la gauche unie Nupes (LFI, PS, EELV, PCF), en quête de reports de voix au second tour des législatives.

A la majorité présidentielle qui y voit un rapprochement de LFI avec l’extrême droite, il a rétorqué sur franceinfo que « ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon, ni les Insoumis, ni la Nupes qui sont allés dire à Mme Le Pen sur un plateau de télévision qu’elle était ‘trop molle’. C’est cette majorité actuelle, c’est-à-dire M. Darmanin », a-t-il rappelé à propos de l’expression lancée par le ministre de l’Intérieur à Marine Le Pen lors d’une séquence sur la lutte contre l’islamisme dans un débat en 2021.

« Le plus important, c’est de rappeler une chose essentielle: les électeurs n’appartiennent pas aux partis politiques », a-t-il fait valoir. « Nous n’avons rien à voir avec le Rassemblement national. Par contre, ça nous intéresse que des gens qui s’égarent dans ce vote soient finalement convaincus de faire un autre choix », a-t-il souligné.

Donc « je dis à toutes celles et ceux, d’où qu’ils viennent et qui ne veulent pas cinq ans de plus de la maltraitance sociale et de l’irresponsabilité écologique d’Emmanuel Macron, que quoi qu’ils en pensent et que ça leur plaise ou non, il y a un seul bulletin de vote qui permet de bâtir une autre majorité et de battre Emmanuel Macron » au second des législatives dimanche, « c’est le vote Nupes ».

Interrogé par ailleurs sur l’appel de Jean-Luc Mélenchon lundi soir sur France 2 aux « fachos pas trop fâchés » en vue de ce second tour, Adrien Quatennens a assuré que le leader de LFI avait « juste inversé » malencontreusement l’expression « fâchés pas fachos » qu’il utilise habituellement pour s’adresser à ces « électeurs de Marine Le Pen qui ne sont pas d’accord avec les thèses ethnicistes ou d’extrême droite, mais qui pour autant pensent que ça va répondre à leur colère sur le social et tout le reste », a de nouveau défini Adrien Quatennens.

Le président du RN Jordan Bardella a, lui, considéré sur BFMTV et RMC que Jean-Luc Mélenchon les avait réellement traités de « fachos », une « insulte ». « Mélenchon c’est l’outrance de l’extrême gauche », qui est « une menace aujourd’hui pour la France (…) Le programme de Jean-Luc Mélenchon me fait peur et je pense qu’il fait peur à énormément de Français », a-t-il ajouté.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background