Le ministère de la Justice met en garde contre ceux qui entravent le travail dans les tribunaux

Écrit par sur 10 juin 2022

Le ministère de la Justice a indiqué, dans un communiqué publié ce jeudi 9 juin 2022, qu’il appliquera la loi contre tous ceux qui entravent le travail dans les tribunaux et qui portent atteintes à la réputation des magistrats, dénonçant ainsi le harcèlement dont sont l’objet de nombreux magistrats qui ont souhaité poursuivre leur travail.

Selon le ministère de la Justice, certains magistrats ont voulu exercer leurs fonctions cette semaine mais ils en ont été empêchés et ont été, également, victimes de harcèlement et de dénigrement.

A ce titre, le ministère précise que certaines parties diffusent intentionnellement de fausses informations sur les réseaux sociaux afin de manipuler l’opinion publique. Ces parties entravent, de cette manière, le bon fonctionnement de la justice.

Dans le même contexte, le président de l’Association des magistrats Tunisiens (AMT), Anas Hmadi a brandi, hier, la menace de prolonger la grève dans les tribunaux et les institutions judiciaires pour une deuxième semaine en cas de maintien du décret présidentiel n°516 portant révocation de 57 magistrats.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Hmadi a pressé le président de la République d’annuler le décret présidentiel en question, estimant qu’il s’agit d’un « texte injuste, illégal et contraire à la constitution ».

Selon lui, « l’objectif de cette vague de révocation est de créer des vacances au niveau des postes de responsabilité judiciaires et de punir les magistrats qui ont refusé de se plier aux injonctions contraires au principe de la souveraineté de la loi ».


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background