Sadok Belaid : « Aucune référence à l’islam dans le projet de Constitution »

Écrit par sur 7 juin 2022

Dans un entretien à l’AFP, Sadok Belaïd, nommé à la tête de la « Commission nationale consultative pour une nouvelle République », a affirmé ce lundi 6 juin 2022 que le projet de Constitution sera expurgé de toute référence à l’islam pour combattre les partis d’inspiration islamiste comme Ennahdha.

Chargée de rédiger et de présenter un nouveau projet de constitution, il a affirmé qu’il soumettrait le texte pour validation au président de la République au plus tard le 15 juin avant qu’il ne soit soumis à référendum.

« 80% des Tunisiens sont contre l’extrémisme et contre l’utilisation de la religion à des fins politiques. C’est précisément ce que nous allons faire tout simplement gommant l’article 1 dans sa formule actuelle », a dit M. Belaïd.

« Il y a possibilité que l’on efface l’article 1er dans sa version actuelle », a-t-il insisté. « Nous pouvons nous passer de mentionner une quelconque religion. » a-t-il encore dit.

Le dialogue national organisé par la présidence de la République a démarré ce samedi 4 juin 2022, à Dar Dhiafa à Carthage. Alors que certains partis politiques ont boycotté ce rendez-vous, les premiers débats ont porté sur la situation économique et sociale.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background