En France, une campagne des législatives atone

Écrit par sur 5 juin 2022

PARIS : La campagne des élections législatives en France entre dimanche dans sa dernière ligne droite à une semaine d’un scrutin menacé par une très large abstention des Français.

Sans état de grâce et accusé par l’opposition d’inertie depuis sa réélection le 24 avril, le président Emmanuel Macron a fini par s’engager avec deux déplacements mardi et jeudi et une interview dans la presse régionale, pour appeler les Français à choisir une «majorité stable et sérieuse».

Il a dit vouloir réunir dès après ces législatives à deux tours, les 12 et 19 juin, les forces politiques, économiques, sociales, associatives du pays mais aussi des citoyens tirés au sort pour lancer ses réformes touchant au pouvoir d’achat, à l’écologie, aux institutions et aux retraites.

Donnée en tête dans les sondages, la coalition qu’il a formée espère conserver la majorité absolue dans la nouvelle Assemblée nationale qui avec le Sénat détient le pouvoir législatif.

M. Macron et ses alliés centristes sont cependant sous la pression d’une alliance de partis de gauche regroupée derrière Jean-Luc Mélenchon.

A 70 ans, le chef de file de la gauche radicale, arrivé troisième à la présidentielle, s’efforce de transformer le scrutin en «troisième tour».

Cette alliance inédite baptisée Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) associe les socialistes, communistes, écologistes et le parti de M. Mélenchon, la France insoumise.

Selon un récent sondage Ifop, la majorité présidentielle (Ensemble!) arriverait en tête en nombre de sièges à l’issue du second tour (275-310 sièges), mais sans certitude d’obtenir la majorité absolue de 289 sièges.

Elle devancerait la Nupes qui pourrait atteindre entre 170 et 205 sièges, devant l’opposition de droite (LR) et le parti de Marine Le Pen (RN).

Du côté de la majorité présidentielle, on assure «prendre au sérieux» cette montée en puissance de la Nupes.

Derrière, un troisième bloc est constitué autour de la candidate d’extrême droite, Marine Le Pen, qui devait tenter de galvaniser ses troupes lors d’un meeting dimanche à Hénin-Beaumont, son fief du nord de la France.

La finaliste de la présidentielle effectue une campagne en demie-teinte, ayant même considéré comme acquise la victoire du camp Macron.

– «Faux plat» –

Les Français sont appelés à renouveler la totalité de l’Assemblée nationale soit 577 députés.

Dès ce weekend, la Polynésie française et les Français résidant à l’étranger se sont rendus aux urnes pour le premier tour, avec des résultats attendus dimanche soir ou lundi.

Mais, selon un sondage BVA publié vendredi, seulement 38% des Français ont dit suivre régulièrement la campagne électorale. Celle-ci a été, en outre, parasitée par des polémiques dont le fiasco de l’organisation de la finale de la Ligue des champions, samedi dernier au Stade de France.

Un désintérêt qui fait craindre une faible participation.

Plus encore qu’à la présidentielle du 24 avril, l’abstention est attendue à un niveau record pour un premier tour de législatives (52 ou 53% selon les sondages contre 51,3% en 2017).

Les Français «ont très clairement la tête ailleurs», estimait jeudi l’expert en sondages Brice Teinturier, faisant le constat qu’«il n’y a pas vraiment de campagne qui se soit construite».

Ce n’est pas faute d’enjeux alors que les Français expriment dans toutes les enquêtes d’opinion leur inquiétude devant le ralentissement de l’économie et la flambée des prix alimentaire et de l’énergie provoquée par la guerre en Ukraine.

Le gouvernement français tout juste formé il y a quelques semaines temporise, les mains liés par le calendrier électoral. D’autant plus que plusieurs de ses membres, dont la Première ministre Elisabeth Borne, sont candidats et jouent leur propre avenir politique.

«Il y a toujours un faux plat après la présidentielle», relativise cependant le chef de file des députés du parti présidentiel LREM, Christophe Castaner, dans le Journal du Dimanche, en fustigeant le programme de la Nupes, «tous les clichés du monde soviétique» selon lui.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background