Stade de France: Darmanin cible des oppositions, Le Pen demande sa démission

Écrit par sur 1 juin 2022

PARIS : La polémique sur les incidents du Stade de France se poursuit mercredi côté politique, Marine Le Pen (RN) allant jusqu’à plaider la démission du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, quand Bruno Retailleau (LR) en appelle à Emmanuel Macron.

La pression s’accentue à quelques heures d’une audition de Gérald Darmanin et de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera devant le Sénat, prévue à partir de 17H00.

Le président de la commission des lois du Sénat François-Noël Buffet (LR) a dit sur franceinfo attendre « un discours de clarté » et « presque un discours de vérité » de la part des deux ministres, en particulier sur le nombre de faux billets. Pour lui, ils doivent expliquer « sur quelle base ils se fondent » pour avancer les chiffres évoqués.

Pour Marine Le Pen, « les faits sont gravissimes et le mensonge du ministre est gravissime ».

« Dans n’importe quelle démocratie, face à un fiasco pareil (…) il (le ministre de l’Intérieur, NDLR) devrait de lui-même considérer qu’il doit partir », a accusé sur France 2 la finaliste d’extrême droite à la présidentielle, en écrivant explicitement sur Twitter que M. Darmanin « devrait démissionner ».

Elle a jugé qu' »il devrait présenter ses excuses » aussi, comme le demande le président du club de Liverpool Tom Werner, « puisque M. Darmanin a commis une diffamation à l’égard des supporters », notamment anglais. Il ne faut pas « en plus rajouter une crise diplomatique », a-t-elle cinglé.

En outre, les membres du gouvernement « qui jouent les matamors avec la Russie ont offert à Vladimir Poutine une victoire symbolique désolante », a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse à Calais. La France accueillait ce match qui devait initialement avoir lieu en Russie.

« M. Darmanin est dans le syndrome de Cologne (qui) est la volonté de nier, contre toute évidence, des actes de violence dès lors qu’ils sont commis par des immigrés », a-t-elle ajouté, estimant que ces incidents étaient à la « confluence de tous les échecs du gouvernement » en matière « d’intégration et a fortiori d’assimilation, avec l’ensauvagement de la société ».

En campagne pour les élections législatives, elle a appelé par conséquent à « envoyer le maximum de députés RN » à l’Assemblée, car, selon elle, la population ne peut « pas compter sur le gouvernement » pour la protéger.

Selon Gérald Darmanin, « 30 000 à 40 000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet, soit avec des billets falsifiés ».

La Fédération française de football (FFF) a également défendu le dispositif renforcé mis en place aux abords du stade samedi.

« Un ministre qui ment, c’est une mauvaise nouvelle et pas de bon augure pour le quinquennat qui s’annonce », a accusé l’eurodéputé LFI Manuel Bompard, bras droit de Jean-Luc Mélenchon, sur Franceinfo.

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a de son côté demandé sur Europe 1 au président de la République « d’intervenir dans ce débat, parce que c’est trop grave », mettant en avant « l’image de la France dans le monde ».

« Le gouvernement s’est saisi du sujet, les ministres compétents. On fait les réunions qui s’imposent et les rapports ont été commandés, la clarté sera faite. Moi je ne suis pas commentateur », avait répondu mardi Emmanuel Macron à l’occasion d’un déplacement à l’hôpital de Cherbourg.

Interrogé sur BFMTV et RMC, l’ex-président socialiste François Hollande a fait le constat d' »images, de comportements, de faits qui sont inexcusables ». Il a salué « la bonne démarche » des sénateurs qui vise selon lui non pas à « incriminer » mais « éviter que ça se répète ».

Les faux billets, « c’est pour partie vrai », mais ce n’est « pas toute l’explication », a-t-il toutefois glissé.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background