Stade de France: l’extrême droite dénonce les «racailles», la gauche le maintien de l’ordre

Écrit par sur 30 mai 2022

PARIS : L’opposition continuait de s’indigner lundi après les incidents qui ont émaillé la finale de la Ligue des champions samedi à Saint-Denis, l’extrême droite dénonçant les « racailles » tandis que la gauche pointait les méthodes de maintien de l’ordre.

Eric Zemmour, président de Reconquête! et candidat aux législatives dans le Var, a dénoncé « l’avènement de racailles qui font la loi » en Seine-Saint-Denis, en estimant que les incidents étaient la faute de « banlieusards, pillards, voleurs et tutti quanti ».

Le président par intérim du Rassemblement national Jordan Bardella, venu visiter le commissariat de Saint-Denis, a lui estimé que « le ministre de l’Intérieur préfère accuser la billetterie et les supporters britanniques plutôt que de risquer un incident diplomatique, non pas avec la Grande-Bretagne, mais avec la Seine-Saint-Denis ».

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, avait précédemment  dénoncé « l’ensauvagement de la société » et affirmé que « nous sommes la risée du monde ».

Lundi à l’issue d’une réunion interministérielle convoquée sur ces incidents, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé une « fraude massive, industrielle et organisée de faux billets » et assuré que « sans les décisions prises par la police et le préfet, il y aurait eu des morts ».

Mais la gauche a vivement critiqué la doctrine française du maintien de l’ordre.

« Aucune démocratie au monde n’use de ces techniques car elles sont non-professionnelles et dangereuses » a affirmé l’eurodéputé EELV David Cormand.

« Il y a eu un déficit terrible de gestion de maintien de l’ordre au stade de France », a critiqué le député LFI Eric Coquerel en dénonçant « les attaques racistes de l’extrême-droite ».

« Je n’accepterai pas que nous soyons les boucs émissaires », a renchéri Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil départemental du 93. La candidate LO à la présidentielle Nathalie Arthaud a dénoncé « un fiasco » tandis que le sénateur socialiste Rachid Temal déplorait que « l’image de notre pays et de notre dispositif de sécurité (soit) mise à mal ».

Le Sénat, dominé par l’opposition de droite, va auditionner mercredi à 16H30 les ministres Gérald Darmanin et Amélie Oudéa-Castera sur les incidents pour « s’assurer que toutes les leçons de cette soirée soient tirées rapidement » afin de « rassurer le monde sur la capacité de la France à accueillir de grands évènements ».

« La communication gouvernementale ajoute encore à la honte de notre pays devant ce fiasco lamentable », a affirmé le patron du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau, tandis que le maire LR de Cannes David Lisnard dénonçait un « mensonge » de l’Etat qui « tâche de compenser son impuissance » en « faisant diversion ».

DOWNING STREET «EXTRÊMEMENT DÉÇU» PAR LE TRAITEMENT DES SUPPORTERS ANGLAIS

Downing Street s’est dit « extrêmement déçu » lundi par le traitement infligé aux supporters anglais de Liverpool samedi lors de la finale de Ligue des champions, repoussés par les forces de l’ordre aux abords du stade parisien où se jouait la rencontre face au Real Madrid.

« Les supporters méritent de savoir ce qui s’est passé », a ajouté le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson, exhortant l’UEFA à »travailler étroitement avec les autorités françaises dans une enquête complète » et à en publier les conclusions.

« Nous savons que de nombreux supporters de Liverpool se sont rendus à Paris à temps pour soutenir leur équipe », a-t-il ajouté, soulignant que les déclarations de l’UEFA évoquant une arrivée tardive des supporters ne correspond pas à ce qu’ont vécu de nombreuses personnes qui se trouvaient aux abords du stade.

« Nous sommes extrêmement déçus de la manière dont ils ont été traités », a-t-il poursuivi, jugeant les images du Stade de France « profondément troublantes et préoccupantes ».


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background