Pouvoir d’achat, santé et climat: le nouveau gouvernement français se fixe trois «urgences»

Écrit par sur 27 mai 2022

PARIS: Le pouvoir d’achat, la santé et le climat sont les trois « urgences » auxquelles le gouvernement français doit s’atteler, a indiqué vendredi la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne à ses ministres réunis vendredi.

« Les premières semaines de notre action doivent être consacrées à répondre aux urgences des Français », a plaidé la Première ministre à l’issue de deux heures de réunion avec l’ensemble du gouvernement dont la composition avait été dévoilée il y a une semaine.

Entrée en fonction mi-mai dans un contexte de forte inflation, Mme Borne a ainsi fixé trois priorités, en commençant par le pouvoir d’achat, qui donnera lieu à des mesures dès la reprise des travaux parlementaires après les élections législatives françaises (12 et 19 juin).

« Nous sommes convenus qu’il ne devait y avoir ni oubliés ni angles morts. Outre les retraités, les salariés, les indépendants, les agents publics, j’ai demandé à mes ministres d’avoir une attention particulière pour les étudiants », a souligné Mme Borne devant la presse.

Alors que les hôpitaux font face à une pénurie de personnel, Mme Borne a assuré avoir demandé aux « ministres concernés » de lui « faire des propositions très rapidement pour prendre des mesures efficaces pour l’été ».

POUVOIR D’ACHAT: MARINE LE PEN POUR UNE «TAXATION EXCEPTIONNELLE» DES PÉTROLIERS

Marine Le Pen a relancé sa demande d’une « taxation exceptionnelle », notamment des pétroliers, pour « soutenir le pouvoir d’achat », invoquant vendredi, dans son fief d’Hénin-Beaumont, l’exemple de la Hongrie, dont elle a rencontré le Premier ministre dans la matinée.

La cheffe de file du RN a indiqué avoir discuté avec Viktor Orban de la guerre en Ukraine et des « conséquences des sanctions qui sont réclamées par l’Union européenne sur le pouvoir d’achat de nos compatriotes respectifs », pointant la « gravité »  de la « situation économique et sociale de l’Europe ».

Le Premier ministre hongrois a choisi « de mettre en place une taxation sur les super profits d’un certain nombre de secteurs économiques, au premier rang duquel le secteur pétrolier, pour pouvoir abonder un fonds pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages », a-t-elle développé.

« Il faut que nous continuions à réclamer cette taxation exceptionnelle de ceux qui (…) profitent en réalité de la crise économique », a-t-elle ajouté, reprenant une proposition qu’elle avait émise en campagne pour la présidentielle.

La rencontre avec le dirigeant nationaliste hongrois s’est tenue dans la matinée à l’ambassade de Hongrie à Paris, avait annoncé Mme Le Pen sur Twitter.

Enfin, la nouvelle dirigeante du gouvernement a dit vouloir mener le « chantier » de la planification écologique « à marche rapide », appelant tous les ministères à « se mobiliser » et « participer ».

« Mais ces chantiers d’urgence n’épuisent évidemment pas l’action du gouvernement », a relevé la Première ministre, qui a donné à ses ministres « trois mots d’ordre: rapidité, efficacité et résultats ».

Afin de réaliser le suivi de ces feuilles de route, Mme Borne a annoncé qu’un séminaire gouvernemental se déroulerait « avant la fin du mois de juin » autour du président Emmanuel Macron, réélu le 24 avril dernier pour un nouveau mandat de cinq ans.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background