Gare d’Austerlitz: une plainte d’associations pour détournement de fonds publics

Écrit par sur 25 mai 2022

PARIS: Trois associations opposées au futur bâtiment près de la gare d’Austerlitz, à Paris, qui doit accueillir le siège de l’Agence française du développement (AFD) ont annoncé avoir déposé plainte contre X pour détournement de fonds publics.

Dans le document envoyé au parquet de Paris le 19 mai et que l’AFP a pu consulter, l’avocat des associations InCOPruptibles, SOS Paris et France Nature Environnement (FNE) Paris estime que « l’acquisition de l’ensemble immobilier A7A8 du projet Austerlitz par l’AFD constitue un détournement de fonds publics ».

L’AFD, établissement public qui met en oeuvre la politique de développement de la France à l’étranger, doit racheter ce vaste ensemble de 50 000 m2 de bureaux pour « un total de 924 millions d’euros », souligne Jérôme Karsenti en se basant sur l’avis très critique du Conseil immobilier de l’Etat rendu en juin 2021.

Le coût estimé de l’opération, entre 17 000 et 18 000 euros le m2, « est particulièrement élevé » dans une zone où le prix moyen est évalué à 12 000 euros le m2, estiment les plaignants pour qui l’achat « ne présente aucun intérêt financier pour l’AFD » et la contraint « à poursuivre une activité de bailleur de fonds » qui se trouve « hors de son objet social ».

Selon le Conseil immobilier de l’Etat, l’AFD prévoit en effet la location ou la vente à un tiers de 8 000 m2 mais concède « que la superficie inutile » à ses besoins « pourrait être sensiblement supérieure » aux évaluations initiales, notamment en raison du développement du télétravail.

Objectifs environnementaux

Pour les plaignants, la superficie excédentaire culmine ainsi à plus de 40% de la surface totale, ce qui démontre que « l’acquisition des 50 000 m2 n’est pas directement utile à l’AFD ».

Enfin, pour les trois associations, la construction de ce bâtiment est « contraire aux objectifs environnementaux et sociaux de l’AFD », le Conseil immobilier de l’Etat ayant souligné le « hiatus entre la posture environnementale de l’Agence et la solution immobilière retenue dont la frugalité n’est pas la principale qualité ».

« Si l’on considère que la construction d’un bâtiment représente 60% des dégagements de gaz à effet de serre, le choix d’un site à construire » aux dépens de bien existants « interroge », avait encore écrit le Conseil immobilier de l’Etat.

« Figure majeure de l’Accord de Paris », l’AFD « porte ainsi directement atteinte à la crédibilité de ses engagements » en finançant le projet immobilier porté par la Semapa, l’aménageur de la Ville de Paris pour ce secteur, et la filiale de la SNCF Gares et Connexions, estiment les plaignants.

Les élus écologistes du Conseil de Paris, alliés de la maire PS Anne Hidalgo favorable au projet, se sont en 2021 alliés à l’opposition de droite pour réclamer une remise à plat du projet afin de le « dédensifier ».


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background