Ukraine : Les sanctions de l’UE sur le pétrole russe viendront « tôt ou tard», un dépôt de carburant détruit à Dnipro

Écrit par sur 6 avril 2022

KIEV: Un dépôt de pétrole proche de Dnipro, dans l’Est de l’Ukraine, a été bombardé et détruit par l’armée russe dans la nuit de mardi à mercredi, sans faire de victimes, ont annoncé mercredi les autorités locales.

« Ce fut une nuit difficile. L’ennemi a attaqué par les airs et a touché un dépôt de pétrole et une usine. Le dépôt est détruit (…) et un feu puissant ravage l’usine », a déclaré le gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Valentin Reznitchenko, sur Telegram.

« Heureusement, il n’y a pas de blessés », a-t-il précisé, indiquant quelque temps après que « l’incendie a été éteint par les pompiers » qui ont « lutté pendant plus de huit heures ».

Selon Mikola Loukachouk, chef du conseil régional de Dnipropetrovsk, le bombardement de l’armée russe a eu lieu « tard mardi soir » à Novomoskovsk, 25 km au nord-est de Dnipro.

« L’ennemi vise cyniquement des cibles civiles », a déploré M. Loukachouk, selon qui « à cet endroit, il n’y avait pas de militaires » ukrainiens.

Ville industrielle d’un million d’habitants, Dnipro est traversée par le Dniepr, le fleuve qui sépare l’Est de l’Ukraine du reste du pays.

UKRAINE: L’UE DEVRA PRENDRE DES SANCTIONS SUR LE PÉTROLE ET LE GAZ RUSSES «TÔT OU TARD», AFFIRME CHARLES MICHEL

L’Union européenne devra prendre « tôt ou tard » des sanctions sur le pétrole et le gaz russes, a déclaré mercredi le président du Conseil européen Charles Michel, dénonçant les « crimes contre l’humanité » perpétrés à Boutcha « et de nombreuses autres villes » en Ukraine.

« Je pense que des mesures sur le pétrole et même le gaz seront nécessaires tôt ou tard », a déclaré le responsable belge devant les eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg.

« Aujourd’hui, nous exprimons notre indignation face à des crimes contre l’humanité, contre des civils innocents à Boutcha et dans de nombreuses autres villes. Une preuve de plus que la brutalité russe contre le peuple ukrainien n’a pas de limites », a déclaré Charles Michel.

« Ce n’est pas une opération spéciale. Ce sont des crimes de guerre », a-t-il poursuivi, rappelant que l’Union européenne était en train d’aider au recueil de preuves, afin de « traduire les responsables en justice ».

La Commission européenne a proposé mardi aux Vingt-Sept de durcir les sanctions contre Moscou, en arrêtant leurs achats de charbon russe, qui représentent 45% des importations de l’UE, et en fermant les ports européens aux bateaux russes.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background