Tunisie : Le président du CSM accusé d’avoir « court-circuité » les instructions de Leila Jaffel

Écrit par sur 9 février 2022

La ministre de la Justice, Leila Jaffel a ordonné l’ouverture d’une enquête administrative contre le Procureur de la République près la Cour d’appel pour avoir refusé de diligenter une enquête sur l’appareil « secret » du mouvement Ennahdha et sur la « chambre noire », a révélé, ce mercredi 9 février 2022, Ridha Raddaoui, membre du Collectif de défense Belaid-Brahmi.

Lors dune conférence de presse dudit collectif, Kouthair Bouallague a fait savoir que le procureur général d’Etat a refusé l’application des instructions de la ministre de la Justice d’engager une enquête sur ces deux dossiers. Il a à ce propos, accusé le président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Youssef Bouzakher, « d’être à l’origine de ce refus ».

Il a fait savoir que l’appareil secret d’Ennahdha est impliqué dans l’affaire des assassinats politiques, précisant que 26 plaintes ont été déposées à l’encontre des dirigeants du parti islamiste.

« Seuls 10 personnes ont été poursuivies en justice tandis que les 16 personnes restantes dont Rached Ghannouchi, n’ont pas comparu devant le tribunal. Nous avons de ce fait décidé de porter plainte contre tous les magistrats ayant caché des preuves, perturbé le bon déroulement de cette affaire et qui n’ont engagé aucune action judiciaire dans l’affaire dite de l’appareil secret d’Ennahdha et de la chambre noire », a t-il dit.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background