La Tunisie doit mener des « réformes très profondes », estime le FMI

Écrit par sur 16 janvier 2022

Le représentant du Fonds monétaire international (FMI) en Tunisie, Jérôme Vacher, a indiqué que des «réformes très profondes», notamment la réduction de la masse salariale de la fonction publique qui atteint l’un des niveaux les plus élevés au monde, sont impératives.

Vacher a souligné à l’AFP qu’en raison du coronavirus, la Tunisie est confrontée à la pire crise économique depuis son indépendance. Toutefois, il a souligné que » les problèmes du pays étaient bien présents avant la pandémie, en particulier les déficits budgétaires et la dette publique (près de 100% du PIB fin 2021) qui se sont aggravés.

Et de rappeler qu’après l’effondrement du PIB d’environ 9% en 2020, la croissance est revenue de plus de 3% en 2021 et devrait être la même en 2022.

Malgré ceci, il a estimé que la croissance « reste faible et insuffisante » pour absorber le taux de chômage supérieur à 18%, soulignant qu’«une main-d’oeuvre qualifiée, un capital humain de très bonne qualité et une localisation géographique favorable» sont des atouts pour le pays.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background