Tunisie : La Troïka accusée d’avoir extradé Baghdadi Mahmoudi

Écrit par sur 11 janvier 2022

Le président du comité de défense de l’ancien chef du gouvernement libyen Baghdadi Mahmoudi a fait savoir que l’affaire de son client est politique et qu’il avait été « vendu » par le gouvernement de la Troïka.

Dans une déclaration accordée au journal Achourouk dans son édition de ce mardi 11 janvier 2022, Bechir Essid, président du comité de défense, a annoncé que l’ancien chef du gouvernement Hammadi Jebali, l’ancien président de la République, Moncef Marzouki, et l’ancien ministre de la Justice, Noureddine Bhiri, étaient les responsables et les principales personnes impliquées dans l’extradition de Mahmoudi.

Essid a ajouté que « le défunt président Béji Caied Essebsi, était à l’origine de l’arrestation de Baghdadi Mahmoudi au début, puis Marzouki, Jebali et le chef de l’Assemblée constituante, Mustafa Ben Jaafar s’étaient mis d’accord quant à son extradition ».

« Mahmoudi est entré sur le sol tunisien dans le but d’aller en Algérie et non de demander l’asile politique en Tunisie. L’arrestation a eu lieu alors qu’il était sur le point d’atteindre le sol algérien », a-t-il ajouté.

A noter que l’ancien chef du gouvernement libyen, Baghdadi Mahmoudi, s’apprête à porter plainte devant la Cour pénale internationale contre la Tunisie dans le cadre de l’affaire de son extradition par le gouvernement dirigé par le mouvement Ennahdha, en 2012, à des groupes armés.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background