Présidentielle : il y a « un jeu de vases communicants » entre Eric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse, estime un expert de la Fondation Jean-Jaurès

Écrit par sur 8 janvier 2022

Selon un sondage pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et franceinfo, Eric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse sont crédités d’intentions de vote relativement proches.

franceinfo tient à rappeler qu’un sondage n’est pas une prédiction, mais une photographie de l’opinion à un instant donné. Un sondage est nécessairement assorti d’une marge d’erreur, dite aussi « marge d’incertitude » ou « intervalle de confiance ». Plus l’échantillon est faible, plus la marge d’erreur progresse. Pour plus de détails, voici tout ce qu’il faut savoir pour décrypter les sondages.

Il y a « un jeu de vases communicants assez fort » entre Eric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse, estime samedi 8 janvier sur franceinfo Mathieu Souquière, expert de la Fondation Jean-Jaurès, et co-auteur avec Damien Fleurot de « La flambée populiste » (Plon). Il réagissait au sondage Ipsos Sopra-Steria pour Le Parisien et franceinfo publié la veille.

Dans ce sondage, Eric Zemmour perd deux points par rapport à il y a un mois, Marine Le Pen gagne un point et Valérie Pécresse reste stable. « Les effets de court terme ont assez peu de signification », rappelle Mathieu Souquière, « mais ce qu’il faut retenir à ce stade est que l’extrême droite demeure à un niveau très élevé, entre 30 et 35%. Elle se situe à un niveau plus élevé que d’habitude, et au double de ce qu’est la droite classique, aujourd’hui incarnée par Valérie Pécresse. »

Zemmour et Le Pen doivent « créer un écart »

Des chiffres qui peuvent s’expliquer selon le spécialiste par « deux nuances d’extrême droite différentes », ce qui permet de « ratisser plus large. »

Avec Marine Le Pen et Eric Zemmour on a bien deux styles différents, avec une extrême droite dédiabolisée et une autre re-diabolisée. »

Les programmes aussi sont « assez différents » pour Mathieu Souquière, « parce qu’Eric Zemmour se focalise sur la question migratoire et que Marine Le Pen continue de creuser son sillon de la question sociale ». Enfin, leur électorat serait aussi « pour partie différents », celui de Marine Le Pen étant « plus jeune, plus populaire, moins diplômé et plus rural. » Cependant, rappelle le spécialiste, les deux candidats restent à l’heure actuelle « dans un mouchoir de poche. »

D’où l’intérêt, explique Mathieu Souquière, des déplacements sur le terrain. Marine Le Pen est samedi 8 janvier à Carcassonne, tandis qu’Eric Zemmour se déplace aux Sables-d’Olonne : « l’enjeu pour eux c’est de créer l’écart, de prendre l’avantage », poursuit-il, « et c’est aussi une façon d’engranger un certain nombre de signatures. On sait que l’extrême droite a toujours quelques difficultés à les accumuler et là vous avez deux candidats. On voit bien qu’Eric Zemmour, dans son appel aux représentants de l’Association des maires de France, est peut-être un peu moins serein dans sa capacité d’obtenir les 500 signatures. »

*Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et « Le Parisien/Aujourd’hui en France », réalisée du 5 au 6 janvier 2022 sur un échantillon de 1 500 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background