Passe vaccinal : pour Castex, les propos de Macron sont « en cohérence » avec le projet de loi Tout en se refusant au mea culpa, le premier ministre s’est livré, mercredi, à une explication de texte et une opération déminage auprès des parlementaires après l’interview du chef de l’Etat.

Écrit par sur 5 janvier 2022

Gêné ? Peut-être. Loyal ? Toujours. Mercredi 5 janvier, au lendemain de la bronca provoquée par les mots du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, affirmant au Parisien avoir « très envie d’emmerder » les non-vaccinés avec le passe vaccinal qui les privera de l’accès aux bars, théâtres, cinémas ou restaurants, le premier ministre, Jean Castex, était en opération de déminage. Pour l’homme régulièrement qualifié de « gilet pare-balles » du président de la République, il s’agit de faire oublier la forme, et ce mot familier qui a choqué l’ensemble de la classe politique, pour revenir au fond.

L’enjeu : poursuivre avec un semblant de sérénité l’examen du projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal suspendu la nuit précédente. Et confronter les oppositions, notamment Les Républicains (LR) qui mènent cette fronde bien qu’étant favorables au passe vaccinal, à leurs propres contradictions. « On a l’air de se servir de tout motif pour retarder l’examen » d’un texte censé lutter contre « une pandémie qui galope », a-t-il dénoncé au Sénat.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background