Tunisie : Moncef Marzouki dévoile de nouveaux détails sur l’agression de son frère

Écrit par sur 2 janvier 2022

L’ancien président de la République, Mohamed Moncef Marzouki, a publié il y a deux jours un post sur sa page, qui reprenait plusieurs détails concernant les “agressions physiques violentes” subies par son frère, Nejib Marzouki.

Quand j’ai été informé de l’agression, je me suis contenté d’un post sur mon mur sans commentaire ni accusation“, a déclaré Marzouki.

« Aujourd’hui, après une discussion approfondie avec mon frère et l’obtention des détails suivants, je peux lever le doigt d’accusation basée sur les faits suivants : l’incident a eu lieu après un suivi, une planification et une mise en œuvre dans un lieu et une heure précise.

L’agresseur est une personne formée aux arts de la lutte physique et n’est pas un criminel amateur, c’est ce que mon frère m’a affirmé, étant donné qu’il a pratiqué le karaté dans sa jeunesse pendant de nombreuses années, ce qui l’a aidé à affronter l’agresseur et lui infliger des blessures qui l’ont découragé de poursuivre l’attaque contre une personne qu’il pensait être une victime facile et s’est enfui en se contentant du téléphone portable de mon frère », a-t-il indiqué.

« Une demi-heure après l’agression, un inconnu appelle le numéro de la femme de mon frère (la liste téléphonique est pleine des noms de ses filles, sœurs et parentes, sans préciser le lien de sang) pour l’informer que son mari a été blessé et dans un état critique, et que la Protection Civile l’a emmené dans un hôpital de la capitale, avec une intention claire : intimidation et maltraitance. », a-t-il précisé.

« Tous ces faits sont rédigés dans la case de la police politique, dont nous avons été témoins de son tour épique contre Bhiri et sa femme, et à quel point je suis habitué à ses méthodes et techniques que j’ai expérimentées pendant trois décennies.

A ceux qui ont exécuté les deux opérations simultanées comme des messages menaçants, je dis : Vous n’êtes rien d’autre qu’une bande d’enfants, jouant avec des adultes dans une arène pour laquelle vous n’êtes pas qualifié, et vous ne connaissez pas la gravité de ce que vous faites.

Dans tous les cas, vous vous présenterez un jour devant les tribunaux, vous et votre ministre, qui n’a rien à voir avec l’honneur ou la religion, ainsi que son président qui est menteur à Dieu, menteur au peuple, menteur à ses partisans, menteur à tous ceux qui leur a enseignés le droit et les valeurs, Il est devenu clair pour le proche et le loin qu’il n’a rien à voir avec ceci ou cela. Les ténèbres se dissiperont », a-t-il conclu.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background