l’UGTT accepte l’impensable au nom du sauvetage du pays!

Écrit par sur 16 décembre 2021

Sans doute piquée au vif par les accusations sur son attitude anti-réformiste et ses demandes incessantes qui ont plombé les finances publiques, l’UGTT a décidé, dit-elle, de jouer le jeu du partenariat pour aider le gouvernement à entreprendre les réformes exigées par le FMI, aussi douloureuses soient-elles. Pourtant il y avait du lourd dans le texte soumis à la centrale syndicale, selon une source proche de ce dossier. C’était samedi 11 décembre 2021 à la Kasbah…

En présence de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouen Abassi, de la ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemsia et du ministre de l’Economie, Samir Saied, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a accepté de s’asseoir à la table pour discuter de sujets qui étaient impensables il y a peu. Le document présenté stipule le gel de tous les salaires de toute la fonction publique jusqu’en 2024, même si des hausses n’étaient pas prévues en 2020 et 2021 ; la fin de toutes les subventions publiques et leur remplacement par une allocation ciblant les familles nécessiteuses et un dispositif de départs volontaires massifs dans le public…

Notre source a précisé à Tunisie Numérique que ce nouveau système concernera 208 000 familles démunies.

Enfin on a appris que les experts de la centrale syndicale passent à la loupe en ce moment même ce plan de grande envergure et inédit dans les annales de la Tunisie. Bouden attend la réponse de l’UGTT sous peu…


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Radio Awledna

Rihet Bledna

En ce moment

Titre

Artiste

Background