George Kordahi annonce sa démission, « pour donner une chance au Liban »

Le ministre de l’Information libanais, George Kordahi, a annoncé ce vendredi 03 décembre, sa démission du gouvernement, « pour que les choses rentrent dans l’ordre avec l’Arabie Saoudite ».

Le ministre libanais dont les propos sur la guerre au Yémen avaient provoqué une grave crise diplomatique avec les pays du du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis,  avait confié, auparavant à l’AFP, son intention de démissionner ; «Je ne veux pas m’accrocher à ce poste, si ce geste peut être utile, je veux donner une chance au Liban.»

Lors d’une conférence de presse au Liban, relayée par le site d’el-Jazzeera, cette figure médiatique populaire au pays du Cèdre a fait part de « sa décision de renoncer à sa fonction ministérielle, et de servir le Liban, de n’importe quelle position ».

Il a ajouté « avoir compris du chef du gouvernement, Néjib Mikati, il y a quelques jours, que la France réclamait sa démission, avant la visite du président français, Emmanuel Macron en Arabie saoudite, pour régler la crise ».

George Kordahi a affirmé « avoir refusé de démissionner auparavant pour dire que le Liban ne méritait pas d’être traité de la sorte ».

Il a, par ailleurs, indiqué qu’il « ne voulait offusquer personne à travers ses déclarations sur le Yémen », signalant que « les relations entre l’Arabie Saoudite et le Liban dépassent les déclarations d’un ministre ».

Laissez un commentaire