Ghannouchi :  »Oui, le 25 juillet a été une bouffée d’oxygène »

Rached Ghannouchi, président du mouvement Ennahdha et président du Parlement dont les activités sont gelées, a reconnu, dans un article publié sur le journal Erray el âm, des erreurs commises durant cette décennie par son parti, surtout en ce qui concerne la gestion du pouvoir et les coalitions gouvernementales et partisanes.

Ghannouchi est revenu, dans cet article, sur les raisons qui ont mené aux décisions exceptionnelles du 25 juillet dernier. « Des mesures qui étaient comme une bouffée d’oxygène et qui expriment une volonté populaire de changement.  Le peuple ne pouvait plus supporter le gouvernement et ses coalitions ». Mais d’une autre côté, Ghannouchi  a exprimé ses craintes « d’ouvrir la  voie à un régime militaire masqué, comme c’est le cas dans certains pays de l’Amérique Latine ou à un régime totalitaire, avec les mesure prises après le 25 juillet », a-t-il dit.

sassi montasser

Laissez un commentaire