Kaïs Saïed : Les mesures exceptionnelles se poursuivent et des dispositions transitionnelles ont été mises en place

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu ce lundi 20 septembre 2021, au gouvernorat de Sidi Bouzid, pour s’adresser aux citoyens dans une allocution transmise en direct sur la première chaîne nationale.

C’est un Kaïs Saïed acclamé par la foule de citoyens venus l’écouter qui s’est adressé au peuple ce soir, affirmant que le danger est encore imminent et qu’il refuse de laisser la Tunisie dans cet état. La foule chauffée à blanc hurlait et scandait « le peuple veut la dissolution du Parlement ! », « des décisions monsieur le président ! »

 

Le président de la République, visiblement très remonté a annoncé que « les mesures exceptionnelles vont se poursuivre, des mesures transitionnelles ont été mises en place, un chef de gouvernement va être désigné et un nouveau Code électoral sera mis en place. Le monde entier doit savoir que les droits et les libertés seront respectés et que la souveraineté est au peuple ».Dans ce contexte, il a assuré les droits et les libertés ont été respectés et que personne n’a été emprisonné pour ces prises de positions ou ses points de vue.

« Ils revendiquent un gouvernement, mais avez-vous besoin d’un gouvernement qui ne réponde pas à vos attentes ? », indique le président en s’adressant aux citoyens en face de lui.

Revenant sur leur le temps pris pour agir depuis le 25-juillet, il a indiqué qu’il avait pris tout ce temps pour faire le tri et révéler les personnes intègres, précisant qu’il a décidé seul. Le président de la République ajoute qu’il a découvert le visage de ceux qui l’avaient soutenu rien que pour avoir des postes. « Mais nous l’avons fait pour protéger l’Etat et non pour fournir les postes de pouvoir », a-t-il dit, rappelant qu’il a pris les mesures exceptionnelles du 25-Juillet dans le respect de la Constitution et des procédures.

 

Kaïs Saïed a indiqué qu’il était venu voir les citoyens le soir, alors que d’autres se réunissaient dans les hôtels pour manigancer et comploter. « Je ne viens pas vous voir sur les marches d’un théâtre comme cela a été le cas pour d’autres dans une mise en scène de piètre qualité, avec les mauvais acteurs que nous connaissons. Ils ont donné l’argent et distribué l’alcool. Toutefois, malgré toutes leurs dépenses, ils n’ont pu réunir que quelques dizaines ».

Le président de la République a assuré qu’il reste fidèle à ses principes, ses promesses et à son slogan « le peuple veut », malgré les défis et les circonstances traversés par la Tunisie. «Ils se nourrissent des crises et en font leur outil de gouvernance. Ils nous défient, mais cela ne fera que renforcer notre détermination à relever le défi ».

Et d’ajouter qu’il n’y aura aucun retour en arrière possible. « Il n’y a aucune inquiétude, ni panique, mais c’est leur manière habituelle de semer le chaos et la confusion. Ils n’y arriveront pas ! »

Le chef de l’Etat est également, revenu sur les élections précédentes assurant qu’on lui avait volé les signatures et soulignant qu’ils sont de nature corrompue, et que certains sont même des indics.

Laissez un commentaire