Covid-19 : le confinement prolongé et allégé en Guadeloupe

Le préfet de la Guadeloupe a annoncé, mercredi, que le confinement, prévu jusqu’à dimanche sur l’île, serait prolongé et allégé progressivement. Le calendrier du déconfinement dépendra « du niveau de certains indicateurs ».

La fin du confinement s’éloigne pour les Guadeloupéens. Le confinement, prévu jusqu’à dimanche pour tenter d’arrêter la propagation du coronavirus dans l’île, sera prolongé et allégé, a annoncé le préfet mercredi 15 septembre, qui n’a pas donné de calendrier précis de déconfinement.

Si l’épidémie de Covid-19 est en phase de décroissance sur l’île, certains indicateurs restent élevés, notamment le taux d’incidence, qui dépasse encore 200 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité, à 6,9 %, est en baisse.

« L’évolution de nos mesures de freinage sera fonction de seuils », a expliqué le préfet Alexandre Rochatte, lors d’une conférence de presse.

Un déconfinement en trois phases

La première phase du déconfinement – qui correspond notamment à un taux d’incidence inférieur à 200 pour 100 000 habitants et à un taux de positivité inférieur à 10 – devrait être atteinte mercredi, selon le préfet.

Le couvre-feu sera ainsi reculé à 20h, contre 19h actuellement, et les déplacements seront à nouveau permis dans une limite de 10 km (contre 5 km actuellement). « Les plages et les cours d’eau seront ouverts le matin et l’après-midi », a également annoncé le préfet.

« Dès la semaine prochaine, sur volontariat d’organisateurs ou de chefs d’entreprises, certaines activités pourront rouvrir à condition d’être soumises au passe sanitaire », a précisé Alexandre Rochatte.

La deuxième phase, « atteignable début octobre et qui correspond réellement au début du déconfinement, aura lieu lorsque le taux d’incidence passera sous la barre des 75 pour 100 000 habitants, un taux de positivité inférieur à 5 % et une pression hospitalière à 100 % de l’activité habituelle », a déclaré le préfet. La troisième phase, celle de la « libération à peu près entière de toutes les activités », est espérée mi-octobre.

« L’évolution de l’accueil de l’école se fera en même temps que les phases de déconfinement », a précisé le préfet.

En Guadeloupe, où 56 patients sont décédés à l’hôpital la semaine écoulée, le taux de vaccination reste très faible : seuls 27,11 % de la population de plus de 18 ans ont reçu les deux injections du vaccin. Quant aux adolescents de 12 à 17 ans, ils sont 14,76 % à avoir reçu une première injection.

Avec AFP

Laissez un commentaire