Rentrée : Jean-Michel Blanquer confirme la mise à disposition de tests salivaires dans les écoles primaires

Le ministre de l’Éducation a réaffirmé mercredi que les écoles primaires disposeraient de 600.000 tests salivaires par semaine à la rentrée.

Invité de France Inter mercredi, le ministre de l’Éducation a répondu aux inquiétudes des parents d’élèves sur la rentrée scolaire. «Je n’ai jamais dit que le virus s’arrêtait à la porte de l’école, je ne suis pas assez stupide ou fou pour dire une chose pareille. En revanche j’ai toujours dit que ce n’était pas un lieu spécifique de contamination», a-t-il assuré, défendant sa décision de garder les écoles ouvertes au cours de l’année dernière.
Jean-Michel Blanquer a confirmé le déploiement de 600.000 tests salivaires par semaine déployés dans les écoles primaires, complétés par deux autotests hebdomadaires mis à disposition des adultes. Dans le secondaire, où la vaccination est «majoritaire», les tests seront «plus ciblés», a-t-il assuré.

La majorité des professeurs vaccinés

Selon le ministre, la majorité des professeurs sont d’ores et déjà vaccinés contre le Covid-19. «Selon le dernier état de la situation, la semaine dernière, on avait 78% des professeurs avec un schéma vaccinal complet et 11% de primo-vaccinés. Il reste une frange de 10-11%, qui auront une proposition de vaccin dans l’établissement scolaire», a poursuivi Jean-Michel Blanquer.

Concernant les détecteurs de CO2 et les purificateurs d’air, le ministre de l’Éducation a indiqué qu’ils n’étaient pas «l’alpha et l’oméga de la lutte contre le Covid» : «Certains purificateurs d’air sont utiles, d’autres ne le sont pas, c’est beaucoup plus utile d’ouvrir les fenêtres.»

Laissez un commentaire