Paris passe à 30 km/h presque partout à partir de lundi, la carte à connaître

À compter de lundi, les automobilistes et conducteurs de deux-roues vont devoir ralentir pour rouler dans la capitale. Annoncée en juillet par Anne Hidalgo, la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h entre en vigueur à compter du 30 août sur la quasi-totalité du territoire.

Si cette décision s’est accompagnée d’une polémique autour des effets d’une telle mesure, positifs ou négatifs, sur la pollution de l’air, la mairie de Paris invoque plutôt des arguments de sécurité routière, de « qualité de vie sur l’espace public » – la réduction de la vitesse permettrait aux habitants de se « réapproprier »les rues et de bénéficier d’aménagements complémentaires sur la voirie – et de « promotion des mobilités actives », à savoir la marche et le vélo.

Concrètement, la limitation à 30 km/h deviendra la règle dans la capitale et le maintien à 50 km/h, sur certains grands axes comme les Maréchaux ou les Champs-Élysées, l’exception. La carte ci-dessous détaille ces axes où les véhicules pourront continuer de circuler à 50 km/h.

La vitesse de circulation moyenne n’excède pas 16 km/h actuellement

L’adjoint écologiste parisien David Belliard a salué une étape symbolique, vendredi, estimant qu’il s’agit de« baisser la vitesse pour améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes, pour diminuer le bruit, pour apaiser nos quartiers ». Concrètement, cette évolution acte et généralise une situation de fait, puisque la capitale comptait déjà 60% de zones limitées à 30 km/h, et que la vitesse de circulation moyenne dans les rues très encombrées de Paris n’excède pas 16 km/h actuellement.

Face aux critiques de l’opposition, qui accuse la municipalité de ralentir encore davantage un trafic déjà perturbé, celle-ci a invoqué une consultation en ligne réalisée fin 2020, selon laquelle la moitié des participants était plutôt favorable à la limitation à 30 km/h, dont 31% penchant pour une mesure généralisée, et 19% favorables à une mesure circonstanciée en fonction des voies concernées. La mesure était davantage soutenue par les Parisiens (59%), à l’inverse des Franciliens (36%).

Stationnement : amendes et tarifs en hausse

Avec la généralisation des 30 km/h, Paris rejoint une dynamique déjà amorcée dans d’autres métropoles, comme Lille, Montpellier, Grenoble, Nantes, Rennes mais aussi, à l’étranger, à Lausanne (Suisse) et de très longue date à Hambourg, Brême, Munich et Berlin (Allemagne). Nice va également réduire la vitesse dans la quasi-totalité de son centre-ville.

La décision parisienne s’inscrit dans un cadre plus large visant à réduire encore davantage la présence des véhicules thermiques en ville. Ainsi, la municipalité a considérablement augmenté les tarifs du stationnement pour les visiteurs depuis le 1er août, rendra le stationnement payant aux abords des bois de Boulogne et de Vincennes à compter d’octobre 2021 et le stationnement payant pour les scooters et motos thermiques à compter de janvier 2022. Par ailleurs, le montant des amendes est passé, au 1er août, de 50 à 75 euros dans les arrondissements centraux, et de 35 à 50 euros dans les arrondissements périphériques.

Laissez un commentaire