Hichem Mechichi : Ceux qui parlent de démission ne me connaissent pas

businessnews– Hichem Mechichi a assuré, au micro de Hamza Belloumi, qu’il ne comptait pas démissionner notant que ceux qui parlent de son départ du gouvernement ne le connaissaient pas, en référence au président de la République, Kaïs Saïed.
Le chef de l’Etat aurait exigé le départ de Hichem Mechichi comme condition pour lancer le dialogue national.
M. Mechichi a ajouté que face à la conjoncture actuelle il se devait d’assumer ses responsabilités et ne pourrait, de ce fait, démissionner.
« Je me dois de rester debout pour la Tunisie et les Tunisiens en cette période difficile », a-t-il lancé.
Interpellé sur les mesures à prendre pour ralentir la propagation du SARS-Cov-2 dans certains gouvernorats – Béjà, Kairouan, et Siliana, entre autres –, le locataire de la Kasbah a d’abord signalé que le rejet des mesures et protocoles sanitaires imposés par le gouvernement était en partie responsable de la situation sanitaire actuelle.
l a, ensuite, indiqué que le gouvernement envisageait d’installer de nouveaux hôpitaux de campagne dans les gouvernorats déclarés clusters pour améliorer la prise en charge des patients, notant, dans ce sens, que l’augmentation du nombre de lits de réanimation demeure tributaire de la disponibilité des effectifs médicaux.
Admettant que les protocoles préventifs sont arrivés à leur limite, il a avancé que le gouvernement allait travailler davantage sur la vaccination en mobilisant les centres de santé de base dans les zones reculées pour vacciner la population qui n’est pas inscrite sur la plateforme Evax dans le cadre d’une campagne active.
Interrogé sur le sort d’autres établissements médiatiques confisqués, Hichem Mechichi a affirmé que la situation de ces organes de presse serait régularisée bientôt soulignant que ces dossiers font partie des priorités du gouvernement.

Laissez un commentaire