Signature d’un accord franco-tunisien dans le spatial

Le Groupe TELNET et la société française HEMERIA ont signé, ce jeudi, un accord franco-tunisien dans le domaine des nano-satellites. Cet accord vise, selon la société Telnet, le développement et le lancement de 30 nano-satellites spécialisés dans l’internet des Objets (Internet of Things ou IoT).

La cérémonie de signature a eu lieu, au siège du ministère de l’Economie, des Finances et de l’appui à l’investissement, entre le Président d’HEMERIA Philippe Gautier, et le Directeur Général de TELNET, Mohamed Frikha, en marge de la visite du premier ministre français Jean Castex à Tunis.

HEMERIA a de son côté souligné dans un communiqué qu’il s’agit d’un projet de coopération technologique et commerciale, afin de développer et opérer ensemble des constellations de nano-satellites d’observation de la terre ou de connectivité destinées aux pays africains et arabes. HEMERIA et TELNET développent en France et en Tunisie des technologies (nanosatellites) à des fins d’observation de la terre et de connectivité IoT. Ces technologies permettent le développement de multiples services à fort impact dans les domaines du développement durable et de la sécurité.

HEMERIA développe et fabrique des produits pour les marchés de défense et du spatial. Tête de file de la filière française des nano satellites, HEMERIA, en coopération avec le CNES, a réalisé le premier nano-satellite industriel européen, ANGELS – mis en orbite en 2019. Elle fournira en 2023 les satellites de la constellation KINEIS, première constellation mondiale de connectivité IoT. De nombreux autres développements sont en cours. La société, principalement implantée à Toulouse, compte 250 employés, son chiffre d’affaires est de 45 M€.

TELNET est la première entreprise d’ingénierie tunisienne et de conseil en technologie. Elle compte 600 employés et a conçu le premier satellite 100% tunisien, lancé en orbite en mars 2021. Elle a plusieurs filiales en France et dans le monde et intervient dans de nombreux pays tant en Afrique du Nord, qu’au Moyen-Orient.

Laissez un commentaire