Le transfert de devises des TRE, une fois encore, supérieur aux recettes touristiques

Malgré la situation économique difficile, les Tunisiens Résidents à l’étranger (TRE), où qu’ils soient, contribuent activement à l’économie de notre pays. Sans surprise, les transferts de devises n’ont pas diminué durant les 11 premiers mois de 2020.

D’après les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), ils ont atteint 5,2 milliards de dinars jusqu’an novembre 2020, contre 4,7 milliards de dinars durant la même période un an plus tôt (une hausse de 500 millions de dinars).

Ces éléments confirment le rôle crucial des TRE dans l’économie tunisienne. Une fois encore, ces transferts de devises de la diaspora tunisienne ont dépassé les recettes touristiques. En effet, durant les 11 premiers mois de 2020, ces recettes ont atteint 1,88 milliard de dinars, contre 5,22 milliards de dinars durant la même période l’an dernier.

La saison touristique semble donc être condamnée. Ces informations doivent donner à réfléchir, notamment du côté des dirigeants politiques en Tunisie. Durant longtemps, ils ont misé sur le tourisme malgré la crise sanitaire, alors qu’ils savaient que la partie était perdue d’avance.

Il faut investir dans le tourisme, c’est indéniable car le secteur nourrit des milliers de familles et contribue à l’économie (14% du PIB). Cependant, il faut aussi s’occuper des autres secteurs (agriculture, textile…) et, aussi, des oubliés de la Tunisie, à savoir les TRE, qui ne sont considérés que comme des rapporteurs de devises et des vacanciers de seconde classe.

Laissez un commentaire