Vidéo : violence inouïe à Paris et dans plusieurs grandes villes ce samedi

La violence a atteint son paroxysme France ce samedi 28 novembre 2020. En effet, dans plusieurs grandes villes – Paris, Lyon, Bordeaux -, des milliers de manifestants ont manifesté contre la très controversée loi sur la Sécurité Globale.

A Paris, de nombreuses scènes de violence ont été signalées. Elles ont opposé des manifestants aux forces de l’ordre. Des individus cagoulés et des casseurs ont profité du chaos pour saccager des kiosques, des voitures de police / de particuliers et des commerces.

Sur des images montrées par La Chaîne Info (LCI) ce soir, un kiosque était en train de brûler sur la place de la Bastille. Face à ces violences, les policiers ont riposté avec du gaz lacrymogène dans l’espoir de disperser les manifestants.

La liberté d’expression en danger ?

Il faut rappeler que le projet de loi sur la Sécurité Globale ne constitue pas le seul sujet de controverse. De fait, la semaine dernière, un musicien noir a été sauvagement agressé par 4 policiers dans son propre studio. Les images ont été filmées par la caméra de surveillance du studio, sans quoi l’affaire aurait pu passer inaperçue.

Pour sa part, la loi sur la Sécurité Globale présente justement un point sur les scènes filmées qui montrent des policiers. De fait, dans son article 24, elle interdit toute diffusion « malveillante de l’image des forces de l’ordre ». Les contrevenants pourraient écoper d’un an de prison et d’une amende de 45 000 euros, et ce à cause de la diffusion de l’identité d’un policier donné lors d’une intervention.

Ceci ouvre la voie aux interprétations hasardeuses et arbitraires, et c’est ce qui inquiète les défenseurs des libertés et des Droits de l’Homme en France.

 

 

Laissez un commentaire