L’ARP adopte, dans la douleur, le projet de loi de Finances 2020

Après de longs débats, le projet de loi de Finances complémentaire au titre de l’année 2020 a finalement été adopté par les députés de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) dans la nuit séparant le vendredi 27 novembre et le samedi 28 novembre 2020.

Ce sont 96 députés qui ont voté en faveur du texte. On compte, d’un autre côté, 39 votes défavorables et 13 députés qui se sont abstenus. La grande nouveauté porte sur le financement d’une partie du déficit budgétaire de l’État par la BCT (Banque Centrale de Tunisie), et ce à hauteur de 2,810 milliards de dinars.

Cette décision, à titre de rappel, a beaucoup divisé compte tenu de ses risques sur la liquidité en Tunisie. Le gouverneur de la BCT et le Chef du gouvernement ont donc fini par se mettre d’accord en fin de compte.

Par ailleurs, la loi de Finances complémentaire de 2020 prévoit un budget mis à jour de l’État de 49,712 milliards de dinars. Pour sa part, la croissance économique – au dinar constant – sera négative : -7,3%. Le prochain rendez-vous crucial aura lieu ce samedi 28 novembre 2020 avec le projet de loi de Finances 2021. Le texte sera débattu ce samedi 28 novembre 2020. Le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, va prononcer un discours devant les députés avant le début des débats.

Laissez un commentaire