Les enjeux de la visite du ministre tunisien des Affaires Étrangères à Paris

C’est une visite d’une très grande importance qui s’annonce : le ministre tunisien des Affaires Étrangères et des Tunisiens Résidents à l’Étranger (TRE), Othmane Jrandi, se rendra à Paris à l’occasion d’une visite de travail du 24 et 25 novembre 2020. Ce sera l’occasion de présider la 37ème conférence des ministres de la francophonie.

Cette nouvelle session de la conférence sera donc présidée par la Tunisie en tant que pays organisateur de la 18ème édition du Sommet de la Francophonie de 2021. Dans le communiqué du ministère des Affaires Étrangères, publié dans la soirée de ce lundi 23 novembre 2020, on peut lire ceci : « Les discussions seront axées sur les modalités de renforcement de la coopération et de la coordination entre les pays francophones en vue de lutter contre le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19 ».

Il s’agit, par ailleurs, d’étudier les initiatives relatives à la stratégie économique de la francophonie pour la période 2020-2025n ainsi que le fonds de soutien à la femme. Dans cette optique, le Chef de la Diplomatie tunisienne va rencontrer plusieurs responsables de haut niveau, à l’exemple de Louise Mushikiwab, secrétaire générale de la Francophonie.

D’autre part, il est possible que la délicate question de l’immigration clandestine soit abordée, ainsi que les enjeux sécuritaires actuels auxquels les pays de la Méditerranée, qui sont en grande partie francophones, font face. Espérons, aussi, que le ministre tunisien rencontrera les TRE en France pour écouter leurs revendications, leurs attentes et qu’il va prendre connaissance de leurs initiatives en faveur de la Tunisie.

Laissez un commentaire