La presse tunisienne en colère et, bientôt, en grève générale

Une série de mobilisations sera entamée en Tunisie à compter de la semaine prochaine, et ce par décision du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT). C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le Syndicat dans la soirée de ce jeudi 19 novembre 2020.

L’objectif de ces mobilisations est de dénoncer la non publication des accords-cadres, signés par le gouvernement en faveur du secteur de la presse, dans le JORT (Journal Officiel de la République Tunisienne) et ce malgré la décision du Tribunal Administratif en Tunisie.

De ce fait, à compter du lundi 23 novembre 2020, les journalistes tunisiens seront appelés à porter un brassard rouge jusqu’au jeudi 26 novembre 2020. Cette même journée constituera une journée de colère pour les journalistes. Dans ce contexte, des rassemblements seront organisés sur la place de la Kasbah, en partant du siège du SNJT sur l’avenue des États-Unis à Tunis (11h).

Le SNJT a, enfin, annoncé que le 10 décembre 2020 sera une journée de grève générale. La journée représente, rappelons-le, l’anniversaire de la Déclaration des Droits Universels de l’Homme de 1948.

Laissez un commentaire