Assassinat de Samuel Paty et attaque de Nice : un lien entre les deux terroristes établi

C’était un véritable choc pour la France et pour le monde entier : en l’espace d’un mois, la France a été visée par deux attaques terroristes. L’une visant le professeur d’histoire Samuel Paty le 16 octobre 2020, et l’autre ayant visé les trois victimes de l’église de Nice qui a eu lieu le 29 octobre 2020. C’était des actes d’une atrocité incroyable. En fait, les deux cas sont liés selon ce qu’a annoncé le procureur général de la lutte anti-terroriste en France dans la soirée du vendredi 13 novembre 2020.

De fait, les enquêteurs ont trouvé, dans le smartphone du terroriste de Nice Ibrahim Aissaoui, des photos du terroriste qui a décapité Samuel Paty. Pas seulement : l’appareil contenait un enregistrement audio dans lequel le tueur du professeur a qualifié la France d’un « pays de mécréants ».

Dans le même appareil, toujours selon le procureur général, des photos faisant référence à l’organisation terroriste Daech ont été retrouvées. Ainsi, une enquête judiciaire a été ouverte pour « assassinat et tentative d’assassinat liés à une organisation terroriste ». Selon le procureur général, à l’heure actuelle, les personnes qui étaient en contact avec les terroristes n’ont pas encore été identifiées. L’enquête va, justement, permettre de savoir s’il y a eu des complices qui ont appuyé le projet criminel des terroristes, que ce soit en France, en Italie ou en Tunisie.

A titre de rappel, le terroriste de Nice est encore à Paris en raison de sa contamination par le nouveau coronavirus. Il n’a pas encore été auditionné par les enquêtes au sujet de son crime.

Laissez un commentaire