Financement libyen : Nicolas Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs »

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour « association de malfaiteurs » dans l’affaire des soupçons de financement libyen, a annoncé vendredi le Parquet national financier.

L’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy a été mis en examen, lundi 12 octobre, à l’issue de quatre jours d’audition pour « association de malfaiteurs » dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, a confirmé, vendredi 16 octobre, le Parquet national financier à l’AFP, après une information de Mediapart.

Cette nouvelle poursuite, révélée par le site d’information en ligne, est la quatrième dans ce dossier pour l’ancien président de la République, qui s’était dit victime d’un « complot » après les mises en examen prononcées en mars 2018 pour « corruption passive », « recel de détournement de fonds publics » et « financement illégal de campagne ».

Nicolas Sarkozy a réagi sur son compte Facebook où il dit estimer son « innocence bafouée ».

Avec AFP

Laissez un commentaire